Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2009

Brest : un café en breton à la librairie Dialogue

Un emgav lennegel e brezhoneg a vo dalc'het ar bloaz-mañ e Brest get ar stal levrioù Dialogue. Emgavioù lennegel a zo ivez e Bro An Alré, anvet "Lennomp asampl", e mediaoueg Brec'h met get lennerion hepken. Un rendez-vous littéraire en breton aura lieu à Brest cette année. Des rendez-vous littéraires ont également lieu en pays d'Auray (Lisons ensemble), mais avec des lecteurs uniquement, à la médiathèque de Brec'h, près d'Auray.
"La librairie Dialogues à Brest lance un café breton en breton. À compter du 8 septembre prochain, la librairie Dialogues, rue de Siam à Brest, proposera le premier mardi de chaque mois (à l'exception de septembre où le deuxième mardi a été retenu) un « Café Breton » préparé par Michel Treguer. À 18 heures.

Un thème sera brièvement introduit par une personnalité invitée, puis la parole sera donnée à la salle : exclusivement en langue bretonne. Venez ! avec vos amis bretonnants. S'il vous plaît, diffusez la présente annonce !

- le 8 septembre : « Est-il possible de tout enseigner en breton, maths, philo, etc. ? » (avec Jakez Ar Borgn, professeur de mathématiques)

- le 6 octobre : « Existe-t-il un humour breton spécifique ? » (avec Hervé Lossec, spécialiste en histoires drôles)

- le 2 novembre : « Le christianisme breton est-il celtique ou romain ? » (avec Job an Irien, prêtre)

- le 1er décembre : « Grands explorateurs bretons au fil des siècles, aux quatre coins du monde » (avec Bernard Le Nail, éditeur)."

Source/Mammenn : Agence Bretagne Presse

19/08/2009

France inter : une langue "sans littérature" est-elle une langue ?

Dimanche soir, sur France Inter : l'émission Le Masque et la plume est consacré aux livres, dont celui de Mona Ozouf "Composition française, retour une enfance bretonne". La plupart des critiques présents disent l'avoir apprécié, notamment Arnaud Viviant, critique invité régulièrement dans cette émission. Il a compris, en lisant ce livre, que la langue bretonne n'aurait pas de littérature écrite. Je n'ai pas pu reécouter l'émission pour vous donner la citation exacte mais c'était la teneur du propos. J'ai lu le livre de Mona Ozouf, que j'ai trouvé très intéressant mais je n'ai pas le souvenir d'avoir lu cela sous sa plume. Je vérifierai. Mais Arnaud Viviant, du magazine Regards, est allé plus loin, replaçant le débat sur les langues régionales en général : peut-on qualifier de "langue", une langue qui n'aurait pas de littérature (sous-entendu "écrite"), s'est-il interrogé. Sous entendu : si le breton n'a pas de littérature écrite, peut-il être qualifié de "langue" ?

Dans l'histoire humaine, les langues ont quelques centaines de milliers d'années quand l'histoire de l'écriture en a quelques milliers (6.000 environ). Les langues sont en premier lieux des systèmes oraux que les êtres humains créent pour se parler... Actuellement, des milliers de langues sont parlées dans le monde (6.500 selon certains linguistes). Combien ont développé des systèmes d'écritures ? Quelques centaines ? Mais celà n'empêche pas ces langues sans écriture de développer une littérature orale extrêmement riche et complexe, qui peut remonter à la nuit des temps. C'est le cas de la langue bretonne (avec le "Barzaz Breizh" collecté et publié au XIXe siècle par Hersart-de la Villemarqué).

Langue et littérature sont deux concepts différents, même si étroitement liés. Je suis surpris d'apprendre que le breton n'aurait pas de littérature moi qui lit, en permanence, des romans, nouvelles, articles, livres et journaux de toutes sortes, en breton. Le breton s'écrit depuis pas mal de siècles  déjà, la première trace écrite daterait même du VIe après Jésus-Christ), et a développé une littérature écrite : premier dictionnaire publié en 1499, le Catholicon (français, latin, breton).

Mais les langues qui n'ont pas développé d'écriture ont tout autant de valeur que les autres.

Longtemps, les langues africaines ont été qualifiées de "dialectes" parce qu'elles n'avaient "pas d'écriture". Aujourd'hui, qui se permettrait de qualifier ces langues riches de littératures orales millénaires (et écrites  désormais), de "dialectes" ? Quel type de regard portait-on à l'époque sur les peuples qui parlaient ces langues et les avaient créées ?

M. Viviant se serait-il permis de poser ce type de question pour des langues d'autres pays et d'autres continents que les langues de France dites "régionales" ? Celles-ci sont désormais reconnues dans la Constitution de la République française depuis 2008 mais je constate que les vieux préjugés ont la peau dure et se masquent parfois derrière de surprenants arguments.

Christian Le Meut

18/08/2009

An Dasson 70 a zo deuet er maez

AD70383.jpg
Kemenadenn a-berzh Kerlenn Sten Kidna An Alré/Communiqué du cercle Sten Kidna (Auray) :
"Deuet eo er-maez niverenn 70 An Dasson, ar  gelaouenn divyezhek embannet get Kerlenn Sten Kidna. Enni e kavoc’h un teuliad a ziar-benn ar priz lennegel Sten Kidna, roet e 2009 evit ar wezh kentañ get kumun Ar Bono ha Kerlenn Sten Kidna d'ur romant e brezhoneg embannet e 2007/2008. Ar priz a zo deuet da vMich Beyer evit Etrezek an enez, met ar c'hwec'h romant a oa war ar renk a zo kinniget barzh An Dasson. Ennan e kaver ivez un atersadenn get Michel Demion, kuzulier kêr ar Bono, hag en deus bet ar sonj sevel ar priz-se, hag ur pennad all a ziar benn Sten Kidna, an den (ar barzh, ar stourmer evit Breizh, ar c'helenner, bet savet getan kentelioù noz brezhoneg en Alré e kreiz ar bleadeù 60)...
Temoù all a zo barzh An Dasson 70 : "Studierion ha demokratelezh" (a zivout ar pezh a zo bet e skol veur Roazhon ar mizioù paseet); un tañvad ag eil levr "Etrezomp e brezhoneg", kronikennoù Job Jaffre embannet e 1982-83 barzh La Liberté du Morbihan, dastumet get Daniel Doujet; hag ivez ar brezegenn fromus bet lâret get Jakez Madeg, eil-vaer Lokmaria-kaer pa a oa bet sinet karta Ya d'ar brezhoneg get ar gumun-se d'ar 25 a viz Ebrel 2009. 40 bajenn, divyezhek penn da benn.
An Dasson niverenn 70 a vez gwerzhet e stalioù levr : Coop Breizh (An Oriant); Lenn ha dilenn (Gwened); Breizh ma bro (An Alré); stal levrioù a-dal d'an ti gar (An Alré); pe e Kerlenn Sten Kidna, 6 rue Joseph Rollo (skol gozh J. Rollo), 56400 An Alré : 5 € an tamm (7 € dre lizher). Pellgomz : 02 97 29 16 58."

An Dasson n° 70 est paru
Le numéro 70 d’An Dasson, la revue bilingue breton-français éditée par le cercle Sten Kidna, vient de paraître. Ce numéro est principalement consacré au prix littéraire Sten Kidna, attribué par la commune du Bono et Kerlenn Sten Kidna pour la première fois en 2009 à un roman en breton édité en 2007-2008. Le prix a été décerné à Mich Beyer pour "Etrezek an enez" ("Vers l'île"), mais les six romans qui étaient sur les rangs sont présentés dans ce numéro. On y trouvera également un entretien avec Michel Demion, conseiller municipal au Bono (Morbihan), qui a eu l'idée de ce prix, ainsi qu'un portrait de Sten Kidna lui-même, le poète, militant breton, enseignant qui créa les premiers cours de breton pour adultes à Auray au milieu des années 60...
D'autres sujets sont abordés dans ce numéro : "Etudiants et démocratie", sur ce qui s'est passé à l'université de Rennes ces derniers mois; un extrait de "Etrezomp e brezhoneg" ("Entre nous en breton"), second tome des chroniques de Job Jaffré parues dans La Liberté du Morbihan en 1982/83, réunies par Daniel Doujet; et aussi le discours émouvant prononcé par le maire-adjoint de Locmariaquer, Jacques Madec, lors de la signature de la charte Ya d'ar brezhoneg ! par cette commune le 25 avril 2009.

An Dasson ("L'écho"), n° 70 est en vente chez Breizh ma Bro et à maison de la presse face à la gare (Auray); Coop Breizh (Lorient) et Lenn ha dilenn (Vannes), ou encore au Cercle Sten Kidna, 6 rue Joseph Rollo (ancienne école), 56400 Auray. 5€ (7 € par la Poste). Tél : 02 97 29 16 58.

17/08/2009

Enez Houad/Ile de Houat : "Ag er mor e viuamp"

houad388.jpg"Ag er mor e viuamp"* : setu ger-stur enez Houad e lec'h ma z'eus c'hoazh c'hwezek bag pesketa. Drol eo, met m'eus ket gwelet ar ger-stur-se war an ti ker, livet pe kizelet en ur lec'h bennak... Skrivet a oa barzh ur c'haier a zo kinniget en "Eclosarium", ur mirdi m'eus bizitet, war istor enez Houad, ha traoù all a ziar-benn ar "plankton". Interesus eo. En "Eclosarium"  e vez graet ivez enklaskoù get an embregerezh Daniel Jouvance (produioù evit ar c'horf tennet ag ar mor, ar bezhin, hag all...).

Ger stur enez Eussa a zo : "Ma kouezh, en em sav". Kani Hen-Bont a zo "Derc'hel evit biveiñ". Ha c'hwi, anavezout a rit gerioù stur inizi pe kumunioù all e brezhoneg pe e yezhoù all ?

"Ag ar mor e viuamp" : "De la mer nous vivons" est la devise de l'île de Houat où il y a encore 16 bateaux de pêche. Je n'ai pas lu, bizarrement, cette devise sur la mairie, peinte ou gravée sur un mur. Elle était écrite dans un cahier présenté dans une exposition que j'ai visitée sur l'histoire de Houat à l'eclosarium, un musée qui présente l'histoire de l'île ainsi que des recherches sur le plancton effectuées par la société Daniel Jouvance (produits pour le corps tirés de la mer, des algues, etc...).

La devise de l'île d'Ouessant est "Ma kouezh, en em sav" : "Si tombe, se relève" (ou "Quand tombe, se relève")... Celle d'Hennebont est "Derc'hel evit biveiñ" ("Tenir pour vivre"). Connaissez-vous ainsi d'autres devises d'îles et de communes en breton ou dans d'autres langues ?

Kaset get Gleg : parrez Plouidiern e traoñ Kerne : "Advevañ rin bemdez". Envoyée par Gleg, la devise de Plomodierne en Basse-Cornouaille : "Advevañ 'rin bemdez", "Je revivrai chaque jour".

Kaset get Maheu : enez Groe, île de Groix, "Hatoup !" ("Toutes voiles dehors !")
An Oriant-Lorient (e latineg) : "Ab oriente refulget" ("c'est de l'Orient qu'elle resplendit").

* "Ag ar mor e vevomp" e skritur a-vremañ.

12/08/2009

Vidéo : une leçon de breton

Pour les débutants qui voudraient apprendre un peu de breton, ce lien vers la vidéo d'un cours (court) donné par l'association Aï'ta lors du Festival interceltique de Lorient et réalisée par le site Daktu :

http://lapolitiqueduchacal.over-blog.com/

08/08/2009

Kejaj : un mélange réussi

kejaj386.jpgMercredi soir, au Festival interceltique de Lorient, j'ai assisté au spectacle du bagad Roñsed Mor, de Locoal-Mendon : "Kejaj". Kejaj veut dire "mélange" en breton et ce spectacle propose, en effet, de vraies mélanges. Entre les résonances électro du musicien Pascal Lamour, et les percussions du bagad, entre les sonneurs (musiciens), et les danseurs, entre la voix de Gilles Servat et celle de Louise Ebrel, entre la guitare électrique de Patt O'May et les cornemuses et bombardes sur le superbe morceau "Disanv" ("sans nom). Mélanges aussi entre morceaux tristes et mélancoliques comme "Peñse ar C'Henavo" (le naufrage du Kenavo), chanté par Dom Duff, et des morceaux plein d'énergie ("begon" en breton vannetais, prononcer "beudjon") invitant à la danse. La foule présente, plusieurs milliers de personnes, a apprécié également. Le spectacle, le show, s'est terminé en dansant vers 1h du matin après plusieurs rappels.

Plusieurs choses m'ont déplu cependant : la musique assourdissante diffusée pour attendre le début du spectacle; le prix élevé : 26 euros, mais il y avait du monde sur scène, et parfois même un peu trop. Le piano, sur Marv eo ma mestrez, que Gilles Servat interprète superbement, était de trop.

Et puis il y a  la déception, pour moi, de voir que le breton, sur scène, est confiné au chant. Quasiment pas un mot de breton pendant plus de deux heures de spectacle, sauf quelques-uns prononcés par Dom Duff : merci à lui ! Mais le bagad Roñsed Mor n'est pas le seul dans ce cas. Fin juillet, j'ai assisté à une répétition publique de la Kevrenn Alré (bagad et cercle celtique), et là encore, pas un mot de breton.

En juillet, Bruce Springsteen a salué le public en breton à son arrivée sur scène à Carhaix. Il a appris à dire "bonjour" (demat), et "comment ça va ?". Les bagadoù bretons, qui comptent pourtant des bretonnants en leur sein, ne seraient pas capables d'en faire autant ? Merci Bruce, pour la leçon ! C'est dommage de perdre ces occasions là de rappeler aux foules présentes que la langue bretonne se parle encore, et de la leur faire entendre, même en quelques phrases traduites ensuite en français. Mais les bagadoù bretons se sentent-ils concernés par la promotion et par l'avenir de la langue bretonne ? La question est posée.

Christian Le Meut

Le bagad Roñsed mor a édité un CD de son spectacle Kejaj, qui va se reproduire dans plusieurs villes bretonnes durant l'été et l'automne :

 

07/08/2009

Kejaj : un arvest brav spontus !

kejaj386.jpgDimerc'her paseet, e gouelioù etrekeltiek An Oriant, m'eus gwelet un arvest brav ha bourrapl bras : "Kejaj", an arvest savet ar bloaz mañ get bagad Roñsed mor Lokoal-Mendon evit e zaou-ugent deiz-a-bloaz. Milliadoù a dud a oa tolpet barzh an "Espace marine" (un deltenn vras), da 22e.

Da gustum, n'on ket gwall blijet get sonerezh elektro met ar pezh a ra Paskal Lamour en em gej a feson get sonerezh ar bagad, ha dreist holl get ar strollad taboulinerion. "Peñse ar C'henavo", kanet get Dom Duff, a zo trist ha fromus, ar c'henavo-se a oa bet kentoc'h un "adieu". Kavet m'eus bourrapl ivez an ton anvet "Tympani", komposet get Paskal Lamour get ur benveg a Vro Iran. Razh an tonioù o deus plijet din, met ma gwellan karet a zo bet an "ton disanv", get solo Pat O'May, ur soner gitar dispar ha begon getan. Mouezhioù Louise Ebrel ha Gilles Servat a zo brav spontus da selaoù, ha plijadur o deus, war e seblant, e kanal asambles. O daou vouezhioù en em gej a-feson ivez.

Begon gete !
Begon oa get an sonerion, met ivez get an danserion, pevar kouplad gwisket mod Bro-Gwened, evel rezon, hag a zo deuet meur a wezh d'al leurenn. Dre vras, on bet blijet bras get ar sonadeg-se, hag an arvesterion all ivez hag o deus stlaket barzh o daouarn e-pad pell amzer.

Traoudigoù o deus displijet din ivez, evel ar sonerezh vil ha re-greñv a oa bet lakaet e c'hortoz an arvest (hag ar lerc'h c'hoazh). A wezhoù, benvegoù zo a zo re, evel ar piano war "Marv eo ma mestrez" (ma m'eus sonj mat). Doare Gilles Servat da ganal a zo don ha bamus-tre ha n'eus ket dober a re a draoù all tro dro, d'am sonj. Ne gas netra, ar c'hontrel eo. Ker awalc'h a oa an arvest; paeet m'eus c'hwec'h euro arnugent memestra, met ur bochad tud a oa war al leurenn.

Met ar pezh m'eus kavet diaes a oa plas ar brezhoneg war al leurenn. Kanet eo bet, evel rezon, ha get kalon. Met latineg a vez kanet e ilizioù-zo c'hoazh... Kanañ a zo un dra, komz a zo un dra all, ha lakaat milliadoù a dud da glevout un nebeut brezhoneg ne vehe ket fall evit brudiñ hor yezh. E miz Gouere, Bruce Springsteen deus saludet an dud e brezhoneg e Karaez : desket en deus just araok an arvest ! N'eo ket kalz a dra, met ur striv memestra, har ur sonj a-feson, arouezus, seven...

Piv a gomz brezhoneg war al leurenn ? Bruce Springsteen !
Dimerc'her 5 a viz Eost, den ebet evit saludiñ an arvesterion e brezhoneg : na "demat" na... "Kenavo". Netra, pe kazimant, lâret e brezhoneg ar al leurenn. N'eus nemet Dom Duff hag en deus distaget un nebeut gerioù en hor yezh (mersi bras dezhan). Mat vehe, e-pad arvestoù evel-se, diskouez d'an dud, Bretoned ha touristed, penaos eo bev ha komzet c'hoazh ar brezhoneg. Ur bochad brezhonegerion ampart a zo er bagad-se memestra hag a c'helehe gober traoù sort-se d'un doare plijus, sur awalc'h.

Met estroc'h evit ar bagad Roñsed mor a zo : e fin miz Gouere e oan bet da welet pleustradeg bagad Kevrenn Alré, e Brec'h, d'ar yaoù 30. Ar Gevrenn a sone dirak an dud ar pezh a oa bet savet gete evil kenstrivadeg An Oriant, ar sadorn ar lerc'h. Brav tre ar sonerezh ha bourrapl an ambians. Met ger ebet e brezhoneg komzet c'hoazh.

Ha dipitus eo ur sort.

Ur bladenn anvet Kejaj a zo bet embannet get an tonioù dispar sonet e-pad an arvest (ha brezhoneg 'zo e-barzh, ouf).

www.ronsedmor.org

Christian Le Meut

06/08/2009

Bruce Springsteen : "Demat Karaez" !

Bruce Springsteen a oa bet pedet get Gouel an Erer Kozh e miz Gouere paseet ha eñv en doa desket penaos saludiñ an arvesterion e brezhoneg, ar pezh en deus graet en ur vont war a leurenn : "Demat Karaez", "Ha mont a ra mat an traoù ganoc'h ?". Fiskal, gourc'hemennoù dit, Bruce, ur bochad sonerion a Vreizh ne ouiont ket kement a draoù e brezhoneg (siwazh), ha ne reont ket kement-se a strivoù ! Reportaj Christophe Boucher a zo da welet war lerc'hienn An Télégramme pe war youtube (ha trugarez da Fañch Broudic bout merchet an dra-se war e vlog) :

Bruce Springsteen fut l'invité du festival des Vieilles charrues, au mois de juillet, et il a demander à apprendre à saluer la foule en breton, ce qu'il a fait en arrivant sur scène : "Demat Karaez" ("Bonjour Carhaix"), "Ha mont a ra mat an traoù geneoc'h ?" ("Les choses vont-elles bien avec vous ?). Félicitations, Bruce, beaucoup de chanteurs bretons n'en savent pas autant (hélas), et ne se donnent pas tant de peine. Lien avec le reportage de Christophe Boucher sur le site du Télégramme  ou sur Youtube (et merci Fañch Broudic de l'avoir mentionné sur son blog).

http://www.letelegramme.com/static/video/player.php?sig=i...

http://www.youtube.com/watch?v=ZMrAMqHH1bw

Yvon Etienne aterset a ziar ar brezhoneg

Studierion a-ziavez bro a skol kazetennerezh Lille 'zo deuet d'An Oriant d'ober reportajoù hag atersadennoù a ziar ar Gouelioù etrekeltieg. Ur studierez 'deus aterset Yvon Etienne, sonour, kanour hag animatour war Frans Bleue Breizh Izel, a ziar benn ar brezhoneg :

Des étudiants étrangers de l'école de journalisme de Lille sont venus à Lorient pour suivre le Festival interceltique. Une étudiante a interrogé Yvon Etienne, musicien, chanteur et animateur sur France Bleue Breizh Izel, à propos du breton :

http://esjaufil2.wordpress.com/2009/08/06/%c2%ab-le-bilin...

(Liamm nevez/Nouveau lien)

05/08/2009

Ar Gelionenn hag ar gourmarc'had

N'eo ket ur fabulenn nevez skrivet doare Yann ar Feunteun, met ur pennad skrid da lenn war blog ar Gelionenn ar wezh-mañ :

La mouche et le supermarché : ce n'est pas une nouvelle fable façon Jean de la Fontaine, mais un article en breton sur le blog d'Ar gelionenn, "la mouche" :

http://kelionenn.blogs.letelegramme.com/archive/2009/08/0...

11:51 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

01/08/2009

Interview : "Décrypter le discours anticommunautariste"

Un atersadenn talvoudus a zo bet embannet war lerc'hienn ar gelaouenn Ar Men/Un entretien intéressant à lire sur le site de la revue Ar Men  :

http://www.armen.net/2009/05/interviews/decrypter-le-disc...

30/07/2009

Les nouveaux et les anciens Mohicans

"Les nouveaux et les anciens Mohicans" a zo titl ur pennad skrid interesus embannet war ar blog divyezhek (okitaneg-galleg) Taban, a ziar-benn ar yezhoù rannvroel, an anarkism, darempredoù etre ar re nevez deuet er vro hag ar re ag ar vro, ha c'hoazh. Kement traoù da vagiñ hor sonjoù e-pad an hañv.
"Les nouveaux et les anciens Mohicans" est le titre d'un article intéressant paru sur le blog bilingue (occitan-français), Taban, à propos des langues régionales, de l'anarchisme, des relations entre les nouveaux arrivants au pays, et les gens du pays, etc. Un débat suit l'article. De quoi nourrir nos pensées estivales !

http://taban.canalblog.com/archives/2009/07/17/14426539.h...