Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2011

Sarkozy : reskont d'ur goulenn a ziar ar brezhoneg/réponse à une question sur le breton

Prezidant Nicolas Sarkozy ne faota ket dezhan e vehe kadarnaet karta Europa evit ar yezhoù "rannvroel" get Bro Frañs, un dra a vehe efedus evit sikour hor yezhoù "rannvroel". Nac'het eo bet get ar gouarnamant ivez kinnig ul lezenn (bet promotaet getan e 2008) evit krenvaat hor yezhoù. Met komzoù flour a zo bet lâret get ar prezidant memestra hiriv en ur dremen dre ar Morbihan. Setu daou liamm interesus
Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, refuse que la charte européenne des langues minoritaires soit ratifiée par la France, ce qui serait une bonne façon d'aider la pratique de nos langues dites "régionales". Le gouvernement refuse la loi qu'il avait pourtant promise en 2008 pour renforcer la pratique de nos langues. Pour autant il a fait une jolie déclaration aujourd'hui à ce sujet, lors de son passage par le Morbihan. A suivre, deux liens intéressants :

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Nicolas-Sarkozy-La-...

http://www.letelegramme.com/local/morbihan/vannes-auray/g...

Sonerezh : goude Nolwenn, Amaury... Musique : après Nolwenn, Amaury...

An Eurovision a vo e miz Mae, hag ur sonenn e korseg a vo kanet evit Bro Frans. Goude Nolwenn Leroy e brezhoneg, setu Amaury Vassili e korseg... Gwasoc'h gwasan, pe gwelloc'h gwellan pep hini e sonj...
L'Eurovision aura lieu en mai, et une chanson en corse sera chantée pour la France. Après Nolwenn en langue bretonne, voici Amaury Vassili en corse... De pire en pire, ou de mieux en mieux, chacun son opinion...

http://zik-zag.blog.leparisien.fr/archive/2011/03/10/euro...

11/03/2011

Sinema/Cinéma : Eddy Mitchell a gomz brezhoneg/Eddy Mitchell parle breton

Au bistrot du coin : setu titl ur film nevez savet hag a vo skignet er salioù sinema adalek dimerc'her kentañ. Advouezhiet eo bet e kreoleg, okitaneg, elzasianeg, korseg, ch'ti, ha brezhoneg. Ur film fentus, sanset. Evit hor blijadur, ur vunutenn get Eddy Mitchell e kaozeal breton...

Au bistrot du coin sort mercredi dans les salles. Cette comédie a eté doublée en langues "régionales" : corse, alsacien, occitan, ch'ti, breton et créole. Pour notre plaisir, une minute avec Eddy Mitchell s'exprimant en breton :

http://www.wat.tv/video/extrait-en-breton-bistro-coin-3hi...

09/03/2011

Skingomz/Radio : Filaj global war RMS

"Evit an dud a gostez Yokohama peotramant Nairobi hag a faot dezhe selaou doc'h an abadenn Filaj Global, savet get Patrig Drean, setu bremañ ar chomlec'h internet ma c'heller selaou doc'h RMS en linenn. E-leizh aesoc'h e vo dezhe ! D'ar sadorn etre 2 eur ha 3 eur d'enderv peotramant d'ar merc'her etre 7 eur d'an noz hag 8 eur d'an noz. (bep pemzektez).

http://www.radiomorbihansud.com/

Pour les habitants de Yokohama ou de Nairobi qui veulent écouter Filaj Global, animée en breton vannetais par Patrick Dréan, voici la solution (ci-dessus). Il leur sera beaucoup plus facile d'écouter leur émission favorite le samedi entre 14 et 15 h ou le mercredi entre 19 et 20 h (toutes les 2 semaines)".

08/03/2011

Albert : e c'hentelioù gwenedeg war internet/Albert: ses leçons de breton vannetais sont sur internet

Pep sizhun abaoe pemp bloaz pe muioc'h c'hoazh e vez kinniget ur gentel brezhoneg/gwenedeg war Radio Bro Gwened, get Albert Boché ha Cécile Goualle. Yezhadur, gerioù, distagadur, sonennoù : ur bochad traoù a vez da zeskiñ get Albert.

Chaque semaine depuis plus de cinq ans une leçon de breton-vannetais est proposé sur Radio Bro Gwened, avec Albert Boché et Cécile Goualle. Grammaire, vocabulaire, prononciation, chansons... Il y a beaucoup de choses à apprendre avec Albert.

http://bemdez.free.fr/tdc/tlgen7.php?ppage=118

Bro Gembre : muioc'h a c'halloud/Pays de Galles : plus de pouvoir

Votet eo bet, digwener paseet, e Bro Gembre, evit gouiet ma vehe roet muioc'h a c'halloud d'ar parliamant ha d'ar gouarnamant Kembre. "Ya", o deus votet ar C'Hembreiz, get 63,5 ag ar mouezhioù. Netra, kazimant, ba' ar mediaioù d'an tu mañ a Vor Breizh. Ha rannvro Breizh a chom get galloudoù dister. Ni 'zo ni pell a Vro Gembre...
On a voté, vendredi dernier, au Pays de Galles, afin de décider de donner plus de pouvoir au Parlement et au gouvernement gallois. "Oui", ont dit les Gallois, avec 63,5 % des voix. Rien , quasiment, dans les médias de ce côté-ci de la Manche. Pendant ce temps, la région Bretagne reste un nain politique. Nous sommes vraiment loin du Pays de Galles...

http://udbmorbihan.over-blog.com/article-le-oui-gallois-6...

07/03/2011

Bro Gwened : anvioù lec'h displeget get Tugdual Kalvez

B'an Telegramme hiriv, pajennoù Gwened, e kaver ur pennad a ziar anvioù lec'h koste Gwened displeget get Tugdual Kalvez.
Dans le Télégramme aujourd'hui, éditions de Vannes, une petite leçon de toponymie par Tugdual Kalvez.

http://vannes.letelegramme.com/local/morbihan/vannes-aura...

04/03/2011

Marque Bretagne : reskont Le Drian/La réponse de Le Drian

Skrivet em boa d'an aotrou Le Drian, président de Région, evit lâr ma sonj a ziar ar merk "Bretagne" ha goulenn getan perak ne oa ket netra e brezhoneg. Setu e reskont. Traoù a zo bet lakaet evit ar brezhoneg ivez, eme ar prezidant. Lakaet, marteze, met pas diskouezhet kement-se... Da betra a servijo ar merk-se ? Perak dispign kement-se a argant evit an dra-se ? Perak lâk an anv "Bretagne" da vout ur merk ivez ? Petra a-dalv ?
J'avais écrit au président de Région Le Drian pour lui dire mon avis sur la marque "Bretagne" et l'absence de la langue bretonne dans cette opération. Voici sa réponse. La langue bretonne est présente, affirme-t'il. Mais bien discrètement, à mon avis. Et à quoi servira cette marque ? Pourquoi dépenser autant d'argent dans cette opération ? Pourquoi utiliser le nom "Bretagne" pour en faire également une marque ? Quel est le sens ?

"Monsieur,
 J’ai bien reçu votre courriel concernant la marque Bretagne et je vous remercie de l’intérêt que vous portez à cette initiative.
La définition de cette stratégie d’attractivité et la création de la marque Bretagne dont le  principal objectif est de renforcer le rayonnement du territoire auprès des publics extérieurs nationaux et internationaux, ont donné lieu à une très large concertation depuis le début de nos travaux, en décembre 2008. En effet, plus de 4700 personnes y ont été associées.
Je vous informe que nous avons conçu une déclinaison du logotype BRETAGNE en langue bretonne. Elle est déposée auprès de l’INPI et, si elle n’a pas vocation à devenir une deuxième marque,  elle sera utilisée notamment pour la signalétique d’accueil sur le territoire.
Par ailleurs, comme vous avez pu le constater, la marque Bretagne ne se limite pas à un logotype. Il s’agit d’un ensemble de signes d’expression, de couleurs, de typographies, de mots clés qui expriment des valeurs propres à la Bretagne. L’un des signes d’expression est consacré aux symboles vivants que sont les emblèmes, la culture traditionnelle mais aussi la langue bretonne. Dans ce signe, nous préconisons une valorisation de la langue par le choix de typographies et d’installations contemporaines. L’objectif est de susciter une appropriation moderne et plus importante de la langue bretonne.

Le site de la marque www.marque-bretagne.fr va également continuer de s’enrichir et une présentation de la démarche sera publiée en langue bretonne et en anglais dans peu de temps.
 
Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes salutations les plus distinguées.


 Jean-Yves LE DRIAN
Président du Conseil régional de Bretagne"

Ai'ta. Marque "Bretagne" : et la langue bretonne ?

Communiqué de l'association ai’ta.
"Le 27 janvier dernier, Jean-Yves Le Drian lançait en grandes pompes sa toute nouvelle marque « Bretagne », destinée à représenter et promouvoir la région dont il est président. Quoi que l’on puisse penser concernant l’opportunité d’une telle opération, l’esthétique du logo ou encore les sommes dépensées dans ce but, il y a une chose que l’on ne peut tout simplement pas accepter : la langue bretonne n’a strictement aucune place, ni dans le logo, ni même au niveau du site destiné à en faire la promotion. Comme le chante Alan Stivell, « Hep brezhoneg, arabat komz diwar-benn Breizh ! » (Sans langue bretonne, on ne peut parler de la Bretagne).

Pour nous, cette omission délibérée est purement scandaleuse. C’est pourquoi nous invitons les Bretons, particuliers, associations, partis… à suivre l’exemple d’Ai’ta ! en écrivant leur mécontentement au président du conseil régional. Aujourd’hui plus que jamais, lorsque l’on parle de la Bretagne, lorsque de l’argent public est dépensé en Bretagne, la langue bretonne doit systématiquement être prise en compte.
Soyons des centaines à le rappeler à Jean-Yves Le Drian !

Pour cela, écrire à : presidence@region-bretagne.fr
ou encore :
M. Jean-Yves Le Drian Conseil Régional de Bretagne 283, avenue du général Patton 35 711 ROAZHON / RENNES"

Sinema e brezhoneg en Alre/Cinéma en breton à Auray

"D'ar merc'her 9 a viz Meurzh da 8e30 da noz er sinema "Les Arcades" en Alre, e vo kinniget get Kerlenn Sten Kidna, Ti Douar Alre ha Breizh Ma Bro, un abadenn sinema e brezhoneg. Pennoù-Sardin eo ar film a vo skignet, ur film savet get Marc Rivière e 2004 hag advouezhiet e brezhoneg get Dizale, get mouezhioù Nolwenn Korbell, toni Foricheur ha Gwen Marion. Berr ha berr : E-pad harzoù labour ar Pennoù sardin e Douarnenez e 1924, un intanvez a stourm evit roiñ d'he faotr bihan ur vuhez gwelloc'h evit hini e dad, ur pesketour kollet er mor. Ul lodenn ag ar film a zo bet filmet en Alre. 100'.

Le mercredi 9 mars, à 20h30 au cinéma "Les Arcades" à Auray, le Cercle Sten Kidna, Ti Douar Alre et Breizh Ma Bro, proposeront une séance de cinéma en breton (et non sous-titrée). Le film à l'affiche est "Pennoù-Sardin", réalisé par Marc Rivière en 2004, et doublé en breton par Dizale, avec les voix de Nolwenn Korbenn, Toni Foricheur et Gwen Marion. Résumé : A travers les grèves des sardinières en 1924 à Douarnenez, histoire d'une veuve qui se bat pour que son fils connaisse un meilleur destin que celui de son père, marin pêcheur perdu en mer. Une partie de ce film a été tournée à Auray. 100 mn."

Priz/ Prix : 4€

Kerlenn Sten Kidna, 02.97.29.16.58.

 

02/03/2011

Yezhoù en arvar/Langues en danger/Disapearing langages

Deomp e saozneg hiriv : war lec'hienn internet ar gelaouenn "National geographic" m'eus kavet un teuliad interesus bras war ar yezhoù en arvar. Pennadoù, liammoù, ha c'hoazh. Mard oc'h intereset, kit da welet.
Aujourd'hui va falloir vous mettre à l'anglais. Si vous êtes intéressés par le dossier consacré aux langues en danger que je mets en lien ci-dessous. Plusieurs articles et liens intéressants. Notamment cette citation, in english, evel rezon :

David Harrison, yezhoniour : "Mr Harrison: The human knowledge base is eroding as we lose languages, exacerbated by the fact that most of them have never been written down or recorded. In "When Languages Die" (2007) I wrote "When we lose a language, we lose centuries of human thinking about time, seasons, sea creatures, reindeer, edible flowers, mathematics, landscapes, myths, music, the unknown and the everyday." Only some cultures erect grand built monuments by which we can remember their achievements. But all cultures encode their genius in their languages, stories, and lexicons.

Each language is a unique expression of human creativity. We find millennia of careful observation of the natural world and human behaviour, knowledge of flora and fauna (often not yet known or identified by scientists), and some of the secrets of how to live sustainably in challenging environments like the Arctic or the Andean Altiplano.

We would be outraged if Notre Dame Cathedral or the Great Pyramid of Giza were demolished to make way for modern buildings. We should be similarly appalled when languages—monuments to human genius far more ancient and complex than anything we have built with our hands—erode."

http://travel.nationalgeographic.com/travel/enduring-voic...

01/03/2011

Bro Gembre/Pays de Galles : ur skinwell e kembraeg penn da benn

Ur reportaj a zivout S4C a zo bet skignet war Arte : ar chadenn skinwell se a zo e kembraeg penn da benn...
Un reportage sur la chaîne S4C, diffusé sur Arte, et consacré à la chaîne S4C qui émet 100 % en gallois...

http://replay.fr/teles-monde-streaming-176212